Fil RSS

Carnet de voyage Ligne 1 # Lézardes du mexique

0

octobre 16, 2015 par admin

12003017_1659797630926521_4654642109032788261_n Carnet de voyage Ligne 1.

Direction Palais Royal-Musée du Louvre (Louvre-Rivoli fermé).

Objectif : rejoindre une troupe de Lézards parthénogènes pour aller tuer le singe au théâtre de Nesles !

17h09, « j’enfile » les couloirs en contournant un groupe d’ado boutonneux à l’accent allemand, deux sauteurs de barrière, un wesh-wesh virulent qui tente de casser le portillon réservé aux handicapés afin de faire passer son vélo. Jusqu’à présent tout est normal !

17h14, je me propulse dans une rame tiédasse, éclairée de lumière aveuglante avec des banquettes en velours aux rayures criardes. La foule de l’heure de pointe n’est pas encore entassée dans la bétaillère. Mais il est là, lui, juste en face de moi, le petit Chinois qui parle si fort que tout le wagon le regarde.

17h15, en guise de lunettes le petit Chinois porte des verres de loupe triple foyer. Ça, c’est triste ! Il a les yeux tellement bridés qu’ils tirent ses coins de bouche jusqu’aux oreilles. Ça, c’est moche ! C’est aussi parce qu’il rit à chacune de ses phrases, même sur le mot « logiciel », même sur le mot « algorithme », il éclate de rire. Ça, c’est con ! Faut être Chinois pour ça, voire Coréen ! Et forcément ça plisse les yeux.

17h26, sa voisine de banquette, probable collègue, répond par un gloussement convenu et gêné. Elle est aussi longiligne et frisée que lui est râblais et raide de tignasse ! Le petit Chinois porte un véritable casque de cheveux noirs en baguette, taillés en frange sur un front court et probablement gras. Allez savoir pourquoi, j’ai la conviction qu’il est célibataire. Mais, il la faire rire sa collègue, les femmes aiment cela, se dit-il en rêvant à une possible suite sexuelle pour cette aventure « métro en amoureux »…

17h35, le voisin en costard, à côté de la copine du Chinois d’en face, est plutôt bien mis, mais mal monté. Il se tient jambes écartées de façon indécente. Il parle dans son portable avec la main devant comme pour protéger les autres de son haleine.

17h42, Progressivement, je ne les vois plus car la rame se rempli au gré des stations. Et voilà qu’un monsieur se plante devant moi en se tenant à la barre métallique du plafond, sauf qu’il a la braguette ouverte. Too bad !

17h50, on y est presque, ultime station… Et vlan, une pseudo jeunette s’assied à ma droite. Jupe noire classique et escarpin d’hôtesse, elle raconte au téléphone qu’elle a raté l’heure ce matin, elle vient de quitter le travail et là elle est dans le métro. Si, si c’est de l’info ! Mais ce n’est pas tout, elle sirote un café dans un godet en carton. Toute la rame empeste le café. Envie de vomir… En y regardant de plus près, son collant couleur chair est complètement effilé et elle ne s’est pas coiffée ce matin en se levant…Moyen/faible !

Palais Royal-Musée du Louvre => Out ! Ouf ! Envie de tuer le singe.


0 commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>